Rachat de crédit : Les différences entre hypothèque et cautionnement

Rachat de crédit : Les différences entre hypothèque et cautionnement

Le rachat de crédit, un nouveau départ :

 

Le rachat de crédit est un regroupement de tous ses crédits en un seul. L’intérêt de faire ce genre d’opération est de réduire le taux général plus bas qu’avant, mais en contrepartie, le taux est plus long. Ce processus est souvent demandé par des emprunteurs ayant besoin d’un petit coup de pouce financier, c’est pour cela que la banque est en droit de demander des garanties d’être remboursée en cas d’impayés. Ce remboursement prend donc la forme d’une hypothèque ou d’un cautionnement.

 

L’hypothèque appliquée au rachat de crédit

 

Hypothéquer un bien revient à émettre une estimation de celui-ci. Généralement, il appartient à l’emprunteur. En cas d’impayé, la banque se saisira du bien hypothéqué. La plupart du temps, c’est la résidence principale (ou secondaire, s’il en possède) de l’emprunteur qui est hypothéquée. Si l’emprunteur refuse que l’on hypothèque son bien, il peut faire appel à une caution d’hypothèque familiale, auquel cas c’est un membre de sa famille qui verrait son bien hypothéqué pour garantir le rachat du crédit. Dans tous les cas, un acte signé chez le notaire doit être signé pour officialiser une hypothèque.

 

Le cautionnement, qu’est-ce que c’est ?

 

On peut employer le cautionnement dans le cas où l’emprunteur ne possède pas de bien. Dans ce cas, un autre individu fait caution pour l’emprunteur. S’il ne rembourse pas le prêt, la caution le fera. Il existe également des organismes qui choisissent de devenir cautions, et ceux-ci touchent un petit pourcentage du montant total du prêt. Cette formule est également bien plus simple et moins fastidieuse qu’une hypothèque.