Retour au guide

La cohérence du comportement financier de l’emprunteur

Un établissement bancaire prend un risque en accordant à un particulier un prêt pour financer son projet d’acquisition d’un bien immobilier, ancien ou neuf. Pour que ce risque soit le plus faible possible, l’analyste étudie un grand nombre de critères dont le comportement financier de l’emprunteur avant de valider la demande de crédit.

Une analyse approfondie du comportement financier

Afin de disposer de tous les éléments pertinents, le dossier déposé auprès de l’établissement financier comprend les extraits de compte de l’emprunteur sur les 3 derniers mois. Cela offre à la banque la possibilité d’évaluer votre capacité à honorer vos échéances. Dans le cas où les charges immobilières sont supérieures à la capacité de remboursement de l’emprunteur, la banque est en droit de refuser sa demande de financement.

Une capacité à épargner démontrée

Les banques apprécient aussi un candidat à la propriété ayant une bonne capacité d’épargne pour compenser un éventuel taux d’endettement élevé. Celle-ci se traduit par un plan épargne logement ou une capacité à épargner en moyenne 300€ par mois.