Retour au guide

La limitation de l’endettement de l’emprunteur

Afin de prévenir tout problème lié à un surendettement, les établissements bancaires imposent des mensualités maximales de 33% du revenu net annuel déclaré par l’emprunteur. L’analyste de la banque évalue pour ce faire le ratio d’endettement. Celui-ci prend en compte les charges mensuelles liées aux remboursements d’autres crédits.

L’application rigoureuse des réglementations

Pour un revenu net mensuel de 3 500€, la banque accorde aisément un crédit de 142 000€ sur 15 ans avec un taux d’emprunt de 4%. Avec un ratio d’endettement de 30%, la mensualité de 1 050€ se situe dans la limite acceptable. Au-delà, la banque refuse généralement l’octroi du prêt sauf si l’emprunteur prouve sa capacité à assumer des charges mensuelles plus élevées.

Le cas des ménages à faibles revenus

En ce qui concerne le taux d’endettement maximal de 33%, la banque applique pour les ménages à revenus modestes le critère de quotient familial. L’objectif est de s’assurer que l’emprunteur soit toujours en mesure de subvenir à ses besoins après l’opération immobilière.